Programme détaillé des cours

Programme des Enseignements

Programme détaillé des cours (mis à jour août 2017)

Module I : Métapsychologie psychosomatique intégrative et processus de somatisations (35 heures)

Psychosomatique et Psychanalyse : modèles de fonctionnement et de dysfonctionnement de l'appareil psychique (S.Freud,P. Marty, J.B.Stora).

Présentation du modèle de fonctionnement psychique des patients somatiques: dimension archaïque (carence parentale des 9 premiers mois, fixations orales, fixatins anales). La névrose infantile s'est-elle développée ? Présentation de patiens somatiques non-névrosés. Nous ne sommes plus dans la problématique oedipienne du moèdle freudien classique.

Gestion et élaboration des excitations sensori-motrices par l'appareil psychique ; Narcissisme et somatisations ; Masochisme et somatisations ; Traumatismes et somatisations ; Relations comportements et émotions, problèmes de l'alexithymie (absence d'expression des émotions) ; Perturbation de l'homéostasie, débordement de l'appareil psychique et somatisations, analyse des points de fixation-régression ; Irrégularités du fonctionnement mental ; les processus de somatisations : somatisations par régression et somatisations par désorganisation progressive ; Dépression essentielle et Vie opératoire ; Désorganisation progressive et risque mortifère ; Processus de mentalisation et de démentalisation dans les somatisations.

Organisations somatopsychiques et psychosomatiques (métamodèle de Neuropsychosomatique développé par J.B.Stora in "Neuropsychanalyse" MJW-Féditions 2011): les axes d'interrelations appareil psychique-système nerveux central, fonctions somatiques ; axe hypothalamique-hypophyse, glandes surrénales ; axe des système sympathique et para-sympathique, glandes surrénales ; axe endogène opioïde ;  système de l'hormone de croissance ; troubles hormonaux et axe de reproduction, hypothalamus-GnRH ; SNC et système immunitaire., présentation de la nouvlle approche théorique et clinique de la psychosomatique intégrative des processus de somatisations (J.B.Stora)

La douleur en psychosomatique, les états hypochondriaques, Patients hypocondriaques : présentation de cas, A propos des croyances médicales concernant l’hypocondrie. Douleur, Fatigue chronique.

Métapsychologie de la sexualité féminine», pour une nouvelle approche; propositions de J.B.Stora. ( à propos de l'identité psychique féminine des patients en général et plus particulièrement des patientes somatiques).

Le modèle de la métapsychologie de S. Freud est rappelé à chaque séance pour comprendre le foncitonnement de l'appareil psychique: rappel des concepts psychanalytiques fondamentaux : processus primaires et secondaires, condensation, déplacement, figurabilité et représentations mentales, figurations par symboles. L'inconscient somatique et l'inconscient refoulé, le préconscient, le système perceptin-conscience, le principe de réalité et le principe de plaisir.

Module II:   Médecine et Psychosomatique (nouveau contenu du cours de Médecine établi en Septembre 2009) (30  heures)

L'organisation du cours de Médecine Psychosomatique est pluridisciplinaire : médecins et psychosomaticiens interviennent sur un même thème (présentations de cas et d'études récentes). Analyse d'études épidémiologiques dans le cadre de cours consacrés aux plus récentes recherches concernant les relations possibles entre symptômes somatiques et caractéristiques psychologiques des patients somatiques. « Syndrome urétral ou prostatodynie : une affection psycho-somatique ? » « l'axe hypothalamo-hypophysaire: physiologie et pathologies » ; « Psychosomatique et risque cardio-vasculaire » ; « Rôle du vécu de la maladie dans l’évolution des cancers du sein ; Suivi médical, entretiens psychologiques individuels et groupes de paroles » ; « néphrologie et éducation des patients » ; De la défense passive à l'attaque ciblée : évolution comparée de l'Immunologie ; Psychisme et peau : un inconscient à fleur de peau ; les symptômes médicalement inexpliqués sont-ils explicables?; La Cardiologie: quand la technologie médicale domine la relation de soin... ; Diabète et image du corps ; Intérêt de la Psychosomatique en Médecine Générale, présentation d’un cas ; Aspects psychologiques de l’obésité de l’enfant ; aspects biomédicaux et psychologiques du cancer ;  Troubles hépato-gastro-entérologiques et Psychosomatique ;  atelier lithiase urinaire récidivante : intérêt d'une approche pluridisciplinaire ; L’intimité dans la consultation de gynécologie ;  infertilité et psychosomatique.

    maladies auto-immunes et cancers, approche psychosomatique
    urologie, approche psychosomatique
    dermatologie psychosomatique
    pneumologie, troubles respiratoires, approche psychosomatique.
    hépato-gastro-entérologie, approche psychosomatique
    troubles du métabolisme, endocrinologie, diabétologie, approche psychosomatique
    épigénétique et psychosomatique
    Obésité et troubles alimentaires, d'un trouble comportemental à une maladie organique
    rhumatologie, troubles musculo-squelettiques, approche psychosomatique
    troubles gynécologiques et obstétriques, approche psychosomatique.
    Obésité de l'enfant et troubles du comportement alimentaire

Module III : Psychosomatique et Neurosciences  (20 heures)

Psychosomatique et Neurosciences :connaissance de l'organisation du système nerveux, développement cérébral,aires corticales associatives, neurotransmetteurs, langage, sommeil-veille, émotions, sexe, sexualité et cerveau, mémoire ; interrelations appareil psychique et SNC-(introduction à la Neuropsychanalyse). biologie de la conscience : modèles d'Edelman, de Damasio, de Changeux, de Solms, etc ; interrelations système nerveux central, système endocrinien, système immunitaire, et somatisations ; Relations entre biorégulation neuronale et fonctionnement psychique ; à propos de l'hypothèse de Neuro-psychosomatique (J.B.Stora).

Module IV : Atelier de présentation de cas. Objectifs: établissement de diagnostic, application de la méthode d'examen clinique de J.B.Stora, proposition de psychothérapie psychosomatique, étude épidémiologique en  psychosomatique (méthode J.B.Stora) (25 heures)

Enseignements dispensés sous forme dynamique : (relation médecin-patient),: ateliers de supervision dans lesquels les participants présenteront des cas de leur pratique professionnelle à partir desquels ils devront rédiger leur mémoire du diplôme de psychosomatique. Chaque participant présentera un ou plusieurs cas de patients somatiques et selon la Méthode d'évaluation du risque psychosomatique (J.B.Stora) une grille de diagnostic devra être établie à partir de laquelle seront formulées des indications diagnostiques et des propositions de stratégie thérapeutique. ; exposés d'investigation de cas en psychosomatique ; apprentissage du diagnostic et de stratégies thérapeutiques complémentaires des traitements médicaux ;  Présentation des différentes méthodes utilisées à l'heure actuelle pour l'investigation psychique de patients somatiques et la recherche en psychosomatique ; rappel de la première classification psychosomatique (Pierre Marty, 1987) ; grille d'évaluation du fonctionnement psychosomatique, et méthode de recherche épidémiologique en psychosomatique développée par J.B.Stora, 1993-2012) ; questionnaire d'évaluation des troubles émotionnels l'alexithymie ; Méthode développée à Heidelberg par le Pr. Wolfgang Rapp ; rappel du Manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux DSM-IV, CIM 10 ; méthodes statistiques utilisées en psychosomatique, méthode P.L.S. Une formation appropriée est nécessaire pour les participants et participantes non psychothérapeutes souhaitant pratiquer plus tard de telles formes thérapeutiques : (cours de sensibilisation)  indications et contre indications de thérapies psychosomatiques ; déroulement du processus thérapeutique ; transfert-contre-transfert des psychothérapeutes (La thérapie de nombreux patients somatiques n'est possible qu'à partir du rétablissement de l'image du corps réel) ; Développement des indications de thérapie corporelle : Spécificités de la relaxation psychothérapeutique (priorité aux vécus corporels, la relation transférentielle, la régression, les résistances, l'acquisition de l'autonomie) ; le travail des mots (fonction d'induction, de dénomination, d'expression.)